Lundi 31 janvier 1 31 /01 /Jan 22:55

P1050597 mini800

Ph.Bernard Langlade                                                                                                 Le Mont Valier

  
Translate


Avertissements
L’accès à ce blog depuis une page « non catégorisée », page englobant l’ensemble des articles, se traduira par l'écoute d'un désagréable mélange musical. Pour accéder à la page de l’article concerné, cliquer sur le titre (en lettres de couleur bleu) figurant en haut de page. La page concernée s’ouvrira.

 Les mots, groupes de mots de couleur Rouge et la petite image, sont des liens hypertextes sur lesquels il est possible de cliquer.
Photos : Pour visionner les photos, cliquez sur la petite Image. Une nouvelle page s'ouvrira.
Musique
: Le lecteur  est situé  au pied de l'article.
Pour l'interrompre, cliquez sur le bouton
Ecrire un commentaire  
 Contact

 

" Il y a une certaine saveur de liberté, de simplicité
… une certaine fascination de l’horizon sans limites,
du trajet sans détour, des nuits sans toit,
...  de la vie sans superflu "
Théodore Monod
Méharées



Mont Valier, ... le pays hors du temps ... 

... "C’est un bout du Couserans, fort en caractère et plutôt mythique :
Le Mont Valier et les vallées qui le bordent, Biros, Ribérot, Bethmale, Estours ou Haut-Salat.
Un pays de transhumance où arts et histoire disputent encore leurs témoignages à une nature restée sauvage " ...
... sous-titrait, un magazine bien connu des randonneurs pyrénéens.
Pyrénées Magazine

Si ce beau sommet
ariégeois  n’est pas le plus prestigieux de la chaîne pyrénéenne,  il n’en demeure pas moins que bien que n’atteignant pas la côte symbolique des «3000 », Il ne laisse pas le visiteur, indifférent.
 Au-delà de la beauté du cadre, rude et sauvage, encore de nos jours relativement protégé, le Valier représente pour moi beaucoup plus qu’un sommet élégant dans son dessin, sportif, dans son approche ...

Dans mes jeunes années, le jeune toulousain que j’étais, observait  avec fascination cette chaîne pyrénéenne que j’aperçevais au loin. Du fond de la vaste plaine toulousaine, loin du tumulte de ces hautes terres, je pouvais distinguer cette silhouette, si caractéristique, sans encore pouvoir la nommer. C’est à la fin des années 60, ... en pleine "révolution culturelle"  animée par les  futurs vétérans du baby boom ; Victorieux conquérants  peut-être un jour  installés dans des embourgeoisées certitudes,  que je découvrais cette si belle partie des Pyrénées transfrontalières.

Un peu d'histoire ...
Ce sommet ariégeois, situé à une tirée d’ailes des contreforts du Val d’Aran, devient un Lieu de pèlerinage au Vème siècle de notre Ere.
Alors que l’Empire romain est laminé par de vastes mouvements migratoires, il doit faire face aux assauts menés par Attila, jeune roi vénéré des huns, ... craint des autres.
Les grandes Invasions
Au cours de cette même année, en 452, dans un climat  de christianisation du continent européen, Valérius, premier évêque du Couserans, plus tard canonisé sous le nom de Saint Valier, réussit la première ascension  "supposée" du Mont Valier.
Bien plus tard, en 1672, l'évêque Bernard de Marmiesse fera élever au sommet une croix en pierre blanche pour honorer la mémoire de Valerius.
Celle-ci, très abîmée, fût remplacée en 1987  par un copie en granite. Cette  initiative revient à  "la Société des Amis de Saint-Liziers et du couserans ".
Sur cette croix, nous pouvons lire une inscription gravée dans le roc.
... "Episcop(o) Domino Valerio posuere - 1672 - Bernard de Marmiesse " ...
[Traduction française  ... (Cette croix) fut posée (à la mémoire) du Seigneur Evêque Valérius.]

Ces hautes terres, contrées éloignées, inacessibles et plaquées contre cette muraille de roc, resteront durablement hostiles à ces avancées de la Chrétienté. Les pratiques liées au paganisme, condamnées par le Concile d'Arles au cours de cette même année de l'an de grâce 452, perdureront durablement ..
.
Pour remonter à une époque plus récente, cette portion ariégeoise des Pyrénées françaises devient une réserve domaniale.

Louis Audoubert
,figure marquante et attachante du Pyréneisme, réalise l’ascension hivernale de la face nord du Mont Valier  en Janvier 1970.
Au cours de l’automne suivant, il réalise une première du périlleux  «trou noir»,  suivie de celle de la face sud-Est du grand valier, en octobre 1972.


Louis Audoubert ... 
Pyrénées grandeur Nature


De nos jours encore, les  « amateurs d’abîmes »  viennent vaincre l’arête des Antiques,  partie d’une dorsale reliant pic de Pomebrunet et Mont Valier. Situé à 15 minutes du refuge des Estagnous, le cap de pouech  aux voies rééquipées, attire aussi ses amateurs. Pour les randonneurs souhaitant découvrir les plaisirs de la verticalité, à noter l’équipement d’une via ferrata  relliant les Estagnous à l’étang long.

Avertissement
" ... ATTENTION
cette via en altitude est souvent endommagée durant l'hiver et en début de saison des câbles peuvent être manquants, il convient donc de prévoir une corde et des moyens d'assurage
. "

Pour + d'infos, contacter le refuge

D’autres sommets voisins, attirent aussi les randonneurs de passage ...
Pic des trois comtes, barlonguère, ... et depuis peu, équipement d’une  boucle transfrontalière, entre France et Espagne, en empruntant le col de la pale de la claouère.

Une réserve naturelle
Le Mont Valier, c’est avant tout  une réserve domaniale de chasse et de faune sauvage. Créée  en 1937, elle représente une superficie de 9037 ha. L'ONF, acteur local majeur, a le soucis de préserver certaines espèces.
Parmi celles-ci, le gypaète barbu , l’aigle royal, le faucon pèlerin, le grand tétras, le lagopède, font l’objet d’un contrôle continu.

Le parc Naturel,  en voie de réalisation, compte aussi une population importante de mammifères ... Isards, marmottes, y sont abondants, et régulièrement  observés.
L’ours, animal emblématique, mais aussi sujet provoquant de vives passions, fait l'objet de ponctuelles opérations de "réintroduction".
  Les amoureux de botanique seront également enchantés, tous sens en éveils. On  trouve dans ce Parc Naturel Régional, une grande variété de fleurs  aux couleurs chatoyantes … Lys,  orchis, chardon bleu, génépi, sans oublier l’edelweiss et toutes les espèces de fleurs alpines.
" ... Cet espace majestueux est un domaine à la fois ouvert par ses accès multiples et ses cols fréquentés, mais aussi protégé par des statuts reconnaissant la qualité de ces territoires
: NATURA 2000, réserve domaniale du Mt Valier, Parc Naturel de l’ALT PIRINEU, le PNR des Pyrénées Ariègeoises… ".
 Retrouvance Valier


Visite virtuelle en 3D
Déroulé de l'itinéraire en boucle que nous avons suivi
depuis et jusqu'au Pla lalau

Traces Gps


Je ne compte plus le nombre de fois  où je suis monté sur ces verdoyantes hauteurs du Haut-Couserans. Jamais  je n'ai manquée non plus, l’occasion de les faire découvrir à d’autres personnes éprises de grands espaces. Au cours de l’été 2010, à la mi-juillet et 40 années après ma première visite, j’ai pu faire connaitre ces verdoyantes et profondes vallées à une douzaine de personnes, parfois venues de loin, … juste pour le plaisir des yeux. Cette partie de l'Ariège, proche de Saint-Girons, a subies  dans toutes leurs brutalités, les mutations économiques qui affectent l'ensemble du territoire national. Partie d'un département traditionnellement caractérisée par une économie liée à la filière "bois" et au pastoralisme, elle s'est progressivement convertie aux impératifs d'un tourisme régulé,  attentif aux exigences d'un développement économique que l'on espère "durable".

Le coin des gourmands
Les touristes  "gastronomes",  y découvriront de savoureux produits du terroir, d'excellents fromages au lait cru, particulièrement.
Les amateurs d'authentiques et goûteux fromages pyrénéens, se régaleront d'excellents fromages Bethmalais.
Les fromages du petit village de Moulis, et particulièrement un 3 laits, patiemment produits et affinés dans une vallée voisine, ont ma préférence.

Profitant d’une fenêtre météo favorable, nous étions montés par la vallée du ribérot en empruntant une des deux "voies normales ".
Celle-ci  passe par la vallée du Ribérot, entre Castillonnais et Biros ; La seconde voie démarre dans une vallée voisine, sur les hauteurs de Seix.
Pour le chemin de retour, le lendemain, nous avons opté pour un itinéraire différent, rallongé mais plus varié.
Une montée au col de Pécouch, situé à moins de 30 minutes du refuge, nous a permis de basculer dans l'autre vallée ; Nous aurons l'opportunité de la découvrir en passant au pied de la face Nord du Mont Valier.
Nous découvrirons dans ce cadre minéral, le Désert des Lauzets et l’étang de Milouga.
Plus en aval nous récupérerons le GR10
sentier de randonnées qui nous ramènera par un longue et sinueuse descente  du vallon de Muscadet, au Pla la Lau.


Topo et Récit de Rando
A
u commencement était le Verbe, ...
... Et le parking du « pla de la lau » (930 m.) à partir duquel nous suivrons le sentier G(balisage rouge et blanc), longeant la rivière.
En chemin, à quelques minutes du parking, vous pourrez observer sur votre droite, plusieurs bâtiments. Il  s’agit du nouveau gite du ribérot   où l'on peut, au besoin,  se restaurer :  "la maison du Valier ". Cet établissement récent, que je n'ai pas eue l'opportunité de tester, constitue  l'un des avant-postes  du futur parc naturel régional des pyrénées ariégeoises.


Quelques minutes de marche supplémentaires pour atteindre deux ponts en bois ; Ils nous permettront de traverser la rivière pour passer rive droite. En restant sur cette même rive, l’itinéraire nous conduit vers une hêtraie en prenant progressivement de l’altitude. Dès les premiers pas dans la forêt, nous pouvons apercevoir, sur la droite, une petite croix métallique. Plus tard,  plus haut, … nous trouverons sa sœur jumelle, … au sommet du « seigneur du Couserans » et  à  2838 mètres d’altitude. A la sortie de la forêt, à 1155 mètres, au fond d’une verdoyante clairière nous découvrirons un abri sous roche, ... « la tutte de l’ours ».
Après avoir passé cet "abri", le sentier conduit à une bifurcation. Une passerelle en bois, dissimulée derrière un gros rocher, à main droite, permet de revenir sur la rive gauche et de longer la lisière de la "Hétraie de Renoué".

Cette forêt que l’on disait, en des temps reculés, hantée par "Lou Moussu ", n’est plus aujourd’hui que le paisible domaine des esprits pétrifiés des chasseurs d’antan ; De superbes et inoffensifs blocs moussus.
... Paisible ? ... Allez savoir ...

En poursuivant notre chemin, nous pourrons découvrir un peu plus haut, et sur la gauche, les « trous souffleurs ». Le sentier conduit nos pas à l’extrémité du cirque et à la « cascade de Nérech » (1350 mètres), que l’on franchit en empruntant une passerelle métallique. Cette cascade, en période hivernale, doit faire les délices des amateurs de cascades de glace.
Ice climbing & dry tooling
Traversée de la rivière pour passer sur la rive droite où nous obliquerons à gauche.  Nous longerons les bases d’une dalle rocheuse, par une traversée ascendante. Ce sentier nous permet de franchir le ressaut de la cascade, raide barrière de granit de deux cents mètres de haut, en suivant une sente en lacets assez confortable. Plus en amont, le sentier taillé dans une dalle rocheuse inclinée, peut se révéler dangereux par temps humide. Serpentant entre blocs et framboisiers, - où il n’est pas rare en début de journée, d’apercevoir une harde de isards en goguette -, l’itinéraire nous conduit, plus haut à la « cascade de la Lauze », à 1550 mètres. Plus en amont, déambulant entre les rhododendrons, nous parvenons à la cabane - en ruines - de Peyregude (1 700 mètres).

Précisions utiles
. Une source coule à proximité de cette ruine.
. A ce niveau, le randonneur a accompli un peu plus de la moitié de son parcours sur le chemin du sommet.

Après une série de lacets, et 150 mètres plus haut, nous arrivons enfin à la « cabane de Caussis », à 1859 mètres ; Nous pourrons nous y  accorder une petite pose "découverte". Cette cabane, abri rustique au confort précaire et réputée visitée par les loirs, la nuit venue,  permet d’accueillir sur ses deux niveaux, une dizaine de randonneurs. Un peu plus en amont, une bifurcation (panneaux) nous permet de monter vers un pluviomètre. Le chemin situé sur la droite (orange/bleu) conduit à l’étang rond.
Il faudra au randonneur moins d’une heure de marche, - et un peu moins de 400 mètres de D+ -, pour atteindre le refuge des Estagnous  (2246 mètres). Un beau refuge mis aux normes, permettant d’accueillir dans ses deux sections (hiver/été),  près de 80 personnes  (plus locations de tentes), et leur offrant de copieux repas.

Coucher de soleil sur une mer de nuages 
Cette image que j'ai choisie comme banière de mon blog, fût prise depuis le refuge des Estagnous.

Devant nous, un superbe panorama ...
.Etangs long et rond, … plus les sommets environnants vers l’Ouest,
. Mont-Valier, … vers l’Est.

Ce superbe refuge, un des plus anciens des Pyrénées, fût bâti en 1912 par les membres du Touring-Club de France de Castillon-en-Couserans.
Pendant la dernière guerre, il servit d’étape aux malheureux gagnant la frontière espagnole, toute proche ; Une étape située sur un itinéraire, que l’on qualifie désormais de "chemin de la Liberté".
The Freedom Trail

P1220213p300.JPG 
 Refuge ... 

 Arrêtons nous quelques instants, ... une nuit  dans ce refuge. Passer une nuit en refuge, effet de l’altitude ou beauté du cadre, laisse à l’itinérant que nous sommes, un sentiment indicible. L’étrange impression d’être ici  à contempler cette beauté épurée,  et ailleurs, au-dessus des aléas de la vie quotidienne, ... hors du temps présent.
Sans vouloir faire preuve d’érudition, comment ne pas évoquer le roman de James Hilton  et la mémoire de Frank Capra, qui en tirât un chef d’oeuvre du 7ème Art. Ils nous firent toucher du doigt cette indicible quête.
Ne sommes nous pas, chacun à notre manière, à la recherche de notre "Shangri-La" perdu ?
Horizons perdus

Le repas pris, nous profiterons des dernières lueurs de ce jour qui s’achève. Le soleil colore de ses derniers éclats une mer de nuages, d’un rouge pourpre. Au dessus de nos têtes, des cieux obscurs, constellés d’étoiles lointaines. Un instant, j’aurais l’éphémère illusion d’une lueur intense. La mort d’une étoile, le début de la fin des temps.
Supernova
Mais poursuivons notre onirique itinérance sur ces chemins de la mémoire  ... La suite du parcours file plein Est, et prend progressivement  un peu de hauteur. Il passe par un pierrier  et nous conduit progressivement sur la gauche, puis un peu plus haut et par une traversée ascendante, au « col de Faustin ».

 

Remarque
Cette portion de l’itinéraire mérite un peu d’attention. Le maladroit s’exposerait à une chute fatale (roches, gyspet et barres rocheuses en contrebas). La partie la plus escarpée de l'itinéraire montant au col, fût "aménagée" (élargie) à la dynamite au cours de l'été 2009. Cette recommandation de prudence, vaut tout particulièrement en période hivernale et au printemps. C’est ainsi qu’au cours du mois de janvier 2008, quatre alpinistes tentent l’hivernale de ce sommet. Le second jour alors qu’ils quittent le refuge pour rejoindre le sommet, un accident se produit. Ce week-end se soldera par le décès de 2 personnes.

Plus en amont et à 2653 mètres, nous atteignons le « col de Faustin ».
La suite du parcours file plein nord sur un sentier en lacets confortable et permettant d'atteindre le sommet (2838 mètres) ; Un amas de gros blocs surmontés de ses deux croix.

 

Mont valier, locatisation géographique
Coordonnées  UTM-UPS 

(coordonnées mentionnées sur les cartes Ign au 1/25000)
31T   0343.455 ; 4740.143


Au dessus du monde ...
Depuis le sommet, lorsque le ciel est dégagé,

nous bénéficions d’un panorama d’exception.

. Au nord : Pic de Pomebrunet et Pic de Quer Ner ;
. Au nord-nord-est, la ville de Saint-Girons ;
. A l’est : le pic de Saint Barthélemy et le pic des Trois Seigneurs ;
. Au sud-est, Certascans et pique d’Estats ;
. Au sud-sud-est, le Mont-roig ;
. plein sud, petit Valier et pic de la Clauère ;
. Au sud-sud-ouest, le pic de Péguère ;
. Plus loin, Au sud-ouest, l’Aneto et la Punta Alta ;
. A l’ouest-sud-ouest, le pic desTrois Comtes ;
. A l’ouest, le pic de Barlonguère, le Mail de Bulard, et le Maubermé ;
. A l’ouest-nord-ouest, le pic de la Calabasse ;
. Au nord-ouest, le pic de Carmil.
… Sans oublier, en contrebas, de superbes lacs de montagne.
. Vers le nord-est , les étangs de Milouga, d’Arrauech, et de de Cruzous ;
. Vers l’ouest, les étangs longs et rond.

Tout en bas, courant vers le Nord-Est, nous devinons le tracé de l’"arête des Antiques",
une dorsale reliant Pic de Pomebrunet et Mont Valier, aujourd’hui dissimulée par les nuages,

Le Mont Valier et les sommets environnants,
La terre vue du ciel 

Itinéraire alternatif
Je recommande aux bons marcheurs que quelques passages d'escalade facile ne rebutent pas, un itinéraire rallongé.
Cet itinéraire en boucle, que j'avais testé en 2005, offre le double avantage d'un trajet en boucle et  permettant de revenir au point de départ de la rando.
La rando, selon cet itinéraire, démarre également au Pla la lau mais bifurque de la "voie normale", conduisant à la cascade de Nérech.
Le randonneur devra partir sur la droite, pour s'orienter vers la vallée de barlonguères, qui conduit au port de Barlonguères.
Ensuite, longue descente jusqu'à l'étang long, que l'on contourne par la gauche, parfois assez près de l'eau.
Petits passages acrobatiques (et cablés) qui permet de rejoindre le verrou de ce même étang.
S'ensuit une desescalade, facile et cablée sur certains passages, qui conduit à la rive de l'étang rond.
Celui-ci se contourne par la droite.

Un petit arrêt pour se rafraîchir, avant de reprendre une rude grimpette en plein soleil permettant de rallier le refuge.
Après avoir gravi le sommet, le lendemain, retour par la vallée voisine, l'étang de Milouga et le vallon de Muscadet.
Retour au pla la lau, après avoir traversée la rivière du Ribérot.
Il y a quelques années, j'avais testé ce parcours.
A ce jour, mon plus gros dénivelé avalé sur une journée bien remplie ...


La balade en images
  ...

                                                                           point de vue depuis le sommet


Un jour peut-être ...

Un jour peut-être, ... le moment venu, ... quand j'aurais rejoint le Père éternel,
quand poussière, devenu, je retournerais à la poussière, ...
mon âme atomisée  s'envolera t-elle, sur un souffle, sur ces hauteurs reculées,
sur ces hautes terres apaisées ...
Je m'emmêlerais sûrement aux évolutions de ce choucas, si élégamment dépeintes
par Samivel ...


"... Enfin, l'oiseau surgit du ciel, noir et brillant, plonge brusquement dans l'abîme.
L'air siffle, troué par son bec dur.
Il choît comme un plomb,  ailes escamotées,  le long des vertigineuses murailles ;
Change de cap, glisse sur un invisible toboggan,
vers les neiges d'un contre-fort
que son ombre remonte à larges battements, jusqu'au fil.
Soudain culbute, vire brutalement, s'éclipse en piaillant vers les fissures ...
Parce que, sur la crête, il y a deux hommes ... "
Samivel
L'amateur d'abîmes

Le Mont Valier en parapente (A/R Col de la Core-sommet)

La terre vue du ciel

Coordonnées gps du parcours
Ces points de relèvement, enregistrés dans le format utm-ups,
Furent relevés par Peio, qui participa à notre escapade estivale.
Ils sont consultables sur son blog.
LagrolenPyrénées


Infos utiles

- Ca
rtes
. IGN au 1/50000 n°6 Couserans-AranPallars.. IGN au 1/25000 n° 2048 OT Aulus-les-Bains. 

-
Dénivelée et longueur de l'itinéraire (juillet 2010)
:
D+ 2304
D- 2251
Distance 19.58 km

 


Mont valier 2010
  ...
Un autre regard


- Pass'Aran
   
Circuits de randonnées itinérantes


- L'arête des Antiques,
 
... Entre sport et Mémoire


- Accès 
Depuis Toulouse, prendre l’autoroute E09-A64-E80, puis Au panneau » ST MARTORY / SALIES DU SALAT / ST GIRONS », prendre la sortie 20.
A Saint Girons (09), face au pont traversant la rivière, prendre, au niveau d’un rond point, sur votre droite, la D618 conduisant à Moulis et Castillon-en-Couserans.
Traverser successivement, les villages de Castillon-en-Couserans, et après avoir longé un lac, celui de Bordes-sur-lez.
A la sortie de bordes, poursuivre la route vers Bonac et Sentein, par la D4.
Vous remarquerez sur votre gauche, et avant Lascoux, une petite route étroite (un vieil abri en bois signale cette petite route) s’enfoncant dans une étroite vallée, la vallée du Ribérot.
Prendre cette route, très étroite, qui va traverser le hameau d’Ayer et remonter la rive gauche du Ribérot pendant 5 km.

Suivre ensuite une piste forestière, praticable à tout véhicule selon les conditions météo (boueuse après des pluies) sur 3 km jusqu’à son extrémité.
On arrive alors aux parkings du Pla de la Lau.
Le premier parking, équipé d'une installation sanitaire, est étagé sur 3 niveaux.
Pour faire la liaison à pieds , avec le parking terminal, compter une dizaine de minutes.
Ce second parking, aménagé dans une vaste clairière, est  pour l'heure exclusivement réservé  ( PV )   aux "clients"  du gîte,  " la maison du valier".


A lire attentivement ...
Les itinéraires que je décris sur ce blog,  découlent d’observations et perceptions qui me sont personnelles.
Ces informations, généreusement partagées, ne dispensent pas le lecteur des compétences suffisantes (cartographique, météo …) l'autorisant à progresser sous sa seule responsabilité, dans un univers potentiellement périlleux.
J’encourage vivement le lecteur à se plonger dans la lecture de topos-guides. Ils sont rédigés par des professionnels de la randonnée  et sont donc incontournables pour la préparation sérieuse d’une sortie en milieu naturel. Les rédacteurs des Topos & itinéraires publiés, ne peuvent en aucun cas être tenus pour personnellement responsables, en cas d’inexactitude, omission ou erreur dans leurs descriptifs. Ils déclinent toute responsabilité, en cas d’accident survenus lors de sorties suggérés sur ce blog.



Crédits  
Texte, photos et diaporama
 Bernard Langlade

  Contact


Accueil
Page Montagne
      un compteur pour votre site

Par berlang
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Texte Libre

Auto Portrait

Auto-portrait de Bernard

Syndication

  • Flux RSS des articles

Recherche

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés